Visite du sanctuaire de My Son, Vietnam - Guide de voyage

Visite du sanctuaire de My Son, Vietnam – Guide de voyage

Mis à jour le 18 janvier 2024

Le sanctuaire de My Son, situé dans le centre du Vietnam, non loin de Da Nang et de Hoi An, est à voir absolument si vous vous intéressez à l’architecture et aux civilisations anciennes. C’est une excursion d’une journée facile à faire depuis Hoi An. Vous pouvez réserver une excursion ou louer une moto et y aller par vous-même.

Mỹ Sơn était considérée comme une terre sainte par la civilisation Cham et est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est un lieu magique où le temps semble s’être arrêté, avec des édifices en briques oranges entourés de champs verdoyants.

Une grande partie du site a été détruite pendant la guerre avec les Américains, mais il reste quelques ruines. Quelques bâtiments sont encore en bon état, les sculptures sont très bien conservées et certaines d’entre elles sont très impressionnantes. C’est l’occasion d’en apprendre davantage sur les rituels hindou et sur l’histoire du royaume du Champa et de son peuple.

Conseil aux voyageurs – Avant tout voyage international, veillez à souscrire à une assurance voyage et vérifier les formalités en matière de visa.

À lire – Tout ce qu’il faut savoir avant un voyage au Vietnam + Les incontournables du Vietnam

My Son, Vietnam

Le Royaume de Cham

Le royaume du Champa était situé dans le sud et le centre du Vietnam, duIIe siècle auXVe siècle, jusqu’à ce que les Viêts le conquièrent en 1471. Les Chams étaient des commerçants, des pêcheurs et des agriculteurs. Leur art et mode de vie ont été fortement influencés par la culture indienne. Un système de castes a été mis en place et le roi, considéré comme une réincarnation de Shiva, était tout-puissant.

Certains Chams se sont convertis à l’islam au cours duXVIIe siècle, ce qui en fait l’un des seuls groupes ethniques musulmans du Vietnam (la plupart d’entre eux sont restés hindous).

My Son, Vietnam

Depuis la dissolution du royaume il y a 500 ans, ils ont été persécutés et contraints d’abandonner leurs coutumes. Au Cambodge, ils ont été la cible des Khmers rouges lors de la purge, et au Vietnam, ils ont été poussés à l’assimilation de la culture vietnamienne.

Les choses vont mieux aujourd’hui, les Chams vivent désormais principalement à Phan Thiet et à Phan Rang, certains vivent également au Cambodge. Dans l’ensemble, ils ont préservé une forte identité culturelle par le biais de fêtes et de rituels. Ils vivent encore dans des maisons traditionnelles en bambou, généralement dans des conditions très rudimentaires. Le système des castes est toujours en vigueur et les habitants ont un sens aigu de leurs devoirs et de leur place dans la société. Ils vivent encore principalement de l’agriculture, mais l’éducation est très prisée.

La musique et les danses traditionnelles sont également un élément essentiel de la vie communautaire. À My Son, vous aurez peut-être l’occasion d’assister à un spectacle de danse traditionnelle (tous les jours à 9h30, 10h30 et 14h30).

Danse traditionnelle cham Vietnam My Son
Danse traditionnelle cham

Histoire du Sanctuaire de My Son

Construit au IVe siècle par l’empereur cham Bhadravarman dans le centre du Vietnam, le sanctuaire de My Son était autrefois une terre sainte entourée de jungle et de montagnes sacrées. Le premier temple de My Son était en bois, comme tous les édifices Cham de l’époque. Il a été détruit par un incendie deux siècles plus tard et a été remplacé par un temple en briques rouges. Par la suite, chaque roi restaurera et ajoutera des temples au cours de son règne pour commémorer des victoires ou des conquêtes, faisant croître le site au fil des siècles. Il a également servi de lieu de sépulture à plusieurs rois.

My Son, Vietnam

My Son est rapidement devenue un centre d’influence religieux et politique au sein du royaume, jusqu’à devenir sa capitale. Choisi pour sa position stratégique et protégée, c’est l’un des principaux vestiges de la civilisation Cham, et les inscriptions qu’on y trouve permettent de mieux comprendre l’histoire du Champa.

La plupart des temples de My Son étaient dédiés au dieu hindou Shiva, qui aurait fondé le royaume du Champa. Les Cham étant devenus bouddhistes au cours du IXe siècle, l’influence bouddhiste est perceptible sur certaines sculptures. Le Xe siècle montre une reprise de la foi hindoue et marque une période d’expansion intensive pour My Son.

My Son, Vietnam

Malheureusement, les guerres avec les pays voisins au XIe siècle ont détruit une bonne partie du site. Le site a ensuite été partiellement restauré, quelques temples ont été ajoutés et de riches cadeaux ont été offerts par les rois. Aucune information n’est disponible après le XIIIe siècle, aucune documentation concernant les offrandes ou les travaux de construction n’ayant été trouvée.

My Son - Vietnam - Cham - Royaume du Champa - Ruines
L’un des principaux temples

Ruines de My Son – Site archéologique

Redécouvertes et restaurées au 19e siècle, les ruines de My Son avaient été divisées en 8 groupes dispersés le long du chemin.

Le sanctuaire de My Son ayant été construit au cours de neuf siècles, différents types d’architecture sont perceptibles. On peut y voir l’évolution de l’art cham au fil des ans. Tous les bâtiments sont en briques rouges, typiques du style de construction Cham, et l’influence indienne se remarque.

My Son, Vietnam

Chaque groupe possédait un temple principal entouré de structures plus petites. Chaque temple avait un rôle différent et était dédié à un dieu différent. La porte principale des temples principaux est orientée vers l’est (vers les dieux), à côté se trouve souvent une pièce dédiée à l’accueil des pèlerins, à la réception de leurs offrandes et à l’exécution des danses rituelles.

Les sculptures représentent principalement des animaux, des plantes et des êtres magiques. Chacune d’elle a une signification pour les hindous. Par exemple, les éléphants sont un symbole de longévité et la fleur de lotus de beauté, de prospérité et de fertilité. Les sculptures des temples hindous et bouddhistes ont également tendance à représenter une histoire traditionnelle.

Les sculptures représentent des dieux et des esprits/êtres surnaturels. Certains des artéfacts utilisés pour les cérémonies sont conservés autour du site ou à l’intérieur de certains temples.

Linga de Shiva, My Son, Vietnam
Linga de Shiva – utilisé lors des cérémonies de fertilité

Même si la majorité du site est en ruine, vous arriverez à vous faire une idée de ce à quoi il ressemblait à son apogée. Les travaux de restauration sont toujours en cours.

Comment se rendre au Sanctuaire de My Son

En bus

Le site n’est pas desservi par un bus public. L’arrêt de bus le plus proche est CH Phan Kim, à environ 9 km de l’entrée. De là, vous pouvez prendre un minivan pour vous rendre au parc pour environ 150 000 VND (répartis entre les passagers). Pensez à demander le numéro de téléphone portable du chauffeur afin qu’il puisse venir vous chercher lorsque vous aurez terminé.

En voiture ou moto

Vous pouvez facilement louer une moto pour la journée et vous rendre à Mỹ Sơn depuis Hoi An ou Da Nang. La route est assez belle, avec de nombreuses rizières et des montagnes en arrière-plan.

Vous pouvez également engager un chauffeur pour la journée ou prendre un taxi. Depuis Hoi An, c’est une option assez abordable si vous ne voulez pas conduire vous-même et préférez éviter les excursions en groupe.

En vélo

Vous pouvez facilement vous rendre à Mỹ Sơn depuis Hoi An à vélo, la route est d’environ 34 km. Il suffit de suivre l’itinéraire piéton sur Google Maps.

Excursion à My Son

Une autre option est de réserver une excursion au départ de Hoi An ou de Da Nang, qui inclut le transport, un guide et éventuellement un déjeuner. La plupart des excursions durent une demi-journée et partent le matin pour revenir vers 14 heures.

Voici quelques circuits que je recommande pour visiter le sanctuaire de My Son :

Conseils pratiques pour votre visite

Essayez d’éviter les heures les plus chaudes, les ruines sont au milieu de la jungle et l’humidité est élevée. Si vous y allez par vos propres moyens, essayez d’y aller plus tard dans l’après-midi afin d’éviter les foules du matin.

Les ruines sont particulièrement spectaculaires au lever du soleil, mais c’est aussi à ce moment-là qu’il y a le plus de monde.

Le droit d’entrée de My Son est de 150k dongs pour les étrangers, l’endroit est ouvert de 6h à 17h tous les jours.

Si vous venez par vos propres moyens, vous avez toujours la possibilité d’engager un guide à l’entrée. Si vous avez choisi un circuit avec une agence, le guide est inclus.

N’oubliez pas d’apporter de l’eau, des en-cas, du répulsif anti-moustiques et de la crème solaire. Vous trouverez quelques magasins dans le complexe où vous pourrez acheter un en-cas et des boissons.

Autres destinations au Vietnam à ajouter à votre itinéraire :